• Accueil

    Bonjour à tous et à toutes, et bienvenu sur ce blog !

     

    Je m'appelle Léa ; c'est également comme cela que s'appelait l'héroïne de mes rêveries. 

    Je parle au passé car je l'ai renommé Séraphine.

    Pourquoi me demanderez-vous. Et bien la raison est très simple : Séraphine est le féminin de Séraphin. Ce sont des prénoms, mais avant tout une catégorie d'Ange. Les Séraphin sont les Anges les plus proche de Dieu. Ils brûlent littéralement de l'amour de ce dernier. C'est pour cela qu'ils ont trois paire d'ailes : une première pour cacher leur corps, une seconde pour cacher leur visage -afin de ne pas brûler les autres Anges avec leur lumière- et une troisième pour voler.

    J'ai découvert ce nom par hasard ; et je l'ai trouvé si beau que je voulais appelé ma fille -si j'en ai une un jour- ainsi. Et puis j'ai une comme une illumination : pourquoi ne pas donner ce prénom à l'héroïne de mon (futur, j'espère) roman ? Cela lui allait tellement mieux que Léa -et puis un personnage qui s'appel comme son auteur, ça fait un peu narcissique, non ?

    Et voilà. Un changement de plus était réalisé à mon histoire ; celle que je m'efforce d'écrire depuis bientôt plus de quatre ans. Je suis novice dans ce genre de chose, il est donc normal que j'aille à mon rythme ; mais j'espère tout de même terminer au moins l'écriture avant fin 2019 (et je suis mal barré, croyez-moi). Je doute souvent ; très souvent de mon histoire. J'ai peur qu'elle ne plaise pas. J'ai peur qu'aucune maison d'édition ne veille me publier (à ce propos, maison d'édition ou auto édition ? Cela sera le sujet d'un prochain article). J'ai peur que personne ne s'y intéresse. Je pense que c'est la même chose pour tous les auteurs. Il faut dire que le monde de la littérature est assez compliqué. Je n'espère pas vivre de mes livres -j'aurais un travail à côté- je veux juste qu'ils divertissent les gens. Je veux que Séraphine sauve des personnes comme elle m'a sauvé moi.

    Ce sont mes motivations pour écrire.

    Et j'espère un jour, j'accomplirais mon rêve...

  • Cette semaine n'est pas la mienne. Il ne m'arrive – presque – que des galères.

    Le seul truc positif, c'est que j'ai réussi à trouver un travail de garde d'enfant. L'agence principale se trouve à Bayonne, mais mes missions se situeront plus près de chez moi.

    Ce vendredi, j'ai dû justement me rendre à Bayonne pour signer des papiers. Sur le chemin du retour, c'est là que le voyant de surchauffe du moteur s'est allumé, ainsi que celui de la batterie. Ne pouvant m'arrêté, et même si je sais que ce n'est pas bien, j'ai conduit jusque chez moi ; et je suis allée montrer ma voiture à un garagiste le lendemain. Ce dernier m'a dit – je cite : "Votre voiture est dangereuse". Il y avait une fissure sur le conduit de la clime (je sais pas comment appelé ça autrement), de l'huile qui visiblement fuyait partout, une fuite au liquide de refroidissement, etc... il m'a déconseillé de la conduire et de téléphoné à la personne qui me l'a vendue.

    Autant vous dire que j'ai été choquée – j'ai même faillit pleurer. Heureusement, mon père me prêtera sa voiture pour mon travail le temps de trouver une solution.

    Mais la descente ne s'est pas arrêté là !

    En recevant mon relevé de compte et en le détaillant, j'ai remarqué des achats que je n'avais jamais fait. J'ai alors dû faire opposition sur ma carte pour évité que l'on me pique plus d'argent.

    En sois, ce n'est pas très grave, mais étant déjà stressée pour mon nouveau travail, cela augmente encore plus mon angoisse. J'ai l'impression que l'univers essaie de me dire que ce job n'est pas fait pour moi (oui, je part très loin). A cause de tout cela, j'ai des maux de ventre terribles.

     


    2 commentaires
  • Le chien, meilleur ami de l'homme

    Vous avez déjà tous et toutes entendu cette phrase : le chien est le meilleur ami de l'homme. Mais savez vous d'où elle vient ?

    Sans aucun doute du fait que les animaux, contrairement aux humains, ne jugent jamais. Ils se fichent de vos mauvaises actions ; ils se fichent de votre look ; du moment que vous leur porter de l'attention et de l'amour, ils vous aimeront.

    Beaucoup de personnes - qui n'ont sûrement pas d'animaux - disent que les chiens et les chats ne comprennent pas/rien quand on leur parle. C'est faux. Ils ne saisissent peut-être pas les mots en eux-mêmes, mais ils comprennent l'intention de la phrase. C'est avant tout avec le ton qu'ils déterminent si vous êtes joyeux ou triste. Les animaux savent écouter. Vous pouvez leur confier vos secrets, et soyez sûr qu'ils ne répéteront rien à personne (même pas leurs amis de même espèces). 

    Je vie avec deux chiens et six chats, et je peux vous dire que les meilleurs moments de ma journée, c'est avec eux que je les passes. Ils savent comment me faire rire, et me consoler quand je suis triste.


    5 commentaires
  • J'ignore si vous en avez entendu parlé ces derniers temps, mais il semblerait qu'il y ait pas mal de fraudes sur le site Netflix. Je le sais car j'ai faillit en être victime.

    Il y a quelques semaines, j'ai reçu un – sois disant – mail de la part de Netflix – qui déjà était orthographié « N e t f l i x » (tu sens l'embrouille) qui m'informait que je devais mettre à jour mes informations de paiement. Moi, n'ayant pas fait bien attention à l'émetteur, ai alors commencé à remplir la page du lien – qui ressemblait beaucoup à celle du site lorsque tu t'inscris la première fois – et je valide. Heureusement, il faut entrer un code pour confirmer la manœuvre. J'en reçois donc un par téléphone. Heureusement (encore une fois) que j'ai eu le réflexe de lire le SMS reçu jusqu'au bout : en tapant le code demander, cela allait confirmé un paiement d'environs milles et quelques euros ! C'est là que j'ai compris que c'était une arnaque, et j'ai tout arrêté (ouf !).

    Sauf que l'histoire ne s'arrête pas là !

    Il y a deux jours, un message s'est affiché sur le profil Netflix de ma mère – qui, je le précise, utilise mon compte – l'informant que je devais mettre à jour mes informations de paiement (décidément !). Voyant que cette fois cela viens du site en lui-même, je me dis qu'il n'y a aucun soucis, et commence à remplir la page – la même que la dernière fois. Sauf que mon CVV (le code à trois chiffre au dos des cartes bancaires) ne passe pas. J'essaye à maintes reprises, et cela ne marche pas. Je contacte donc par chat l'assistance Netflix qui vérifie mon compte, et me dit que le problème ne vient pas d'eux, mais de ma banque, et que je dois donc les appeler – ce que j'ai fais l'après-midi même.

    J'explique le problème à ma conseillère, qui m'apprend que ma banque à bloqué ma carte – uniquement sur Netflix – car j'ai essayé trop de fois de valider mon paiement. Elle m'informe que cela est une sécurité ; car il y a beaucoup de fraudes sur Netflix en ce moment, et que c'est pour éviter de me faire voler mes données. Elle me répond aussi qu'elle peut débloquer ma carte afin que je puisse payer, mais que si c'est effectivement une fraudes, je pourrais perdre pas mal d'argent.

    Préférant joué la sécurité, je lui réponds de la laisser bloquer, comme ça je ne risque rien. Et si mon profil Netflix est supprimer parce que ce n'était effectivement pas une fraude, tant pis, j'en créerais un autre. 

    Voilà. C'était ma petite histoire du jour.

    Avez-vous également eu ce genre de problème avec Netflix ?

     


    5 commentaires
  • "J'ai du talent en fait."

    C'est ce que je me suis dis à moi-même lorsque, ce week-end, j'ai lu le début de mon roman à mon meilleur ami. Cela faisait longtemps que je ne m'étais pas re-concentré sur les premiers chapitres, et j'ai été étrangement enjouée de les redécouvrir. 

    Souvent, lorsque l'on écrit, on a l'impression que nos textes ne sont pas aussi bon que ceux que l'on lit dans les romans publiés. Et puis finalement, lorsque l'on les laisses de côté quelque temps et que l'on y revient, on se rend compte que c'est plutôt bon - même génial.

    Je remercie donc mon meilleur ami de m'avoir demandé de les lui lires, car cela ma reboosté pour la suite !

    Je pense que l'astuce lorsque l'on est écrivain et que l'on termine une histoire, c'est de ne pas la corrigé en suivant. Il vaut mieux faire une pause, puis s'y re-intéresser. 


    8 commentaires
  • Relire ses anciens écrits - où comment se taper des barres toutes seulesSi, comme moi, vous écrivez des histoires (fanfictions ou autres), vous devez sans doute vous êtres amusé à relire vos anciens écrits ; les premiers que vous avez couchés sur papier. Je trouve que faire cela est un bon moyen pour constater ses progrès en matière de rédaction ; car à force de pratiquer, on fini toujours par s'améliorer.

    Je passe toujours de bons moments lorsque je me replonge dans les première ébauches de mon roman. L'histoire à drastiquement évolué, ainsi que les personnages. Je me rends rapidement compte des incohérences et erreurs que j'avais commise à l'époque, et me réjouit de ne pas avoir publié cette version-là.

    Je ne vous l'avais pas encore dit, mais j'ai bien faillit être publié : j'avais envoyé cette première ébauches en question à une maison d'édition à compte d'auteur (je l'ignorais à l'époque). La particularité de ces maisons est que c'est l'écrivain qui doit les payer pour qu'ils publient le livre ; et mes parents - j'étais majeure - ont refusé. Je les comprends, et les en remercient, car je sais aujourd'hui que je peux faire bien mieux que ça.

    Je conserve néanmoins ces précieux brouillons qui me font mourir de rire, tant ma vision des choses était différente en ce temps là. Si cela vous intéresse, je pourrais vous en poster quelque extraits afin que nous rions ensemble.

    Et vous, avez-vous conservé vos premiers jets ?


    3 commentaires


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique